Le TRO BRO LEON "cyclotouriste"

Les impressions de Jean-Pierre.T (22)

"La veille, la soirée est pluvieuse à tel point que mon camarade de route, Didier, n’est pas partant mais je le persuade de venir.
Le matin de l’épreuve, nous partons de la maison à 10 h avec…du beau temps.
Nous arrivons en pays Bretonnant à Lannilis à 12 h, le départ est prévu à 13h30.
Pour cette première, nous sommes 200 sur la ligne pour la super distance de 95 km.
Après 30 km arrive le 1° chemin en côte et ça roule comme sur une course. Ce sont les premiers bouchons et des concurrents déraillent.
Pour pouvoir passer, mon expérience du cyclo-cross me permet de jouer des épaules et de finesse.



Malgré cela, la tête de course est déjà très loin alors : à bloc. Il faut être vigilant et bien regarder où l’on met la roue avant. Avec les trous et l’herbe il y a des bidons, des sacoches et des pompes partout tellement le chemin creux est creux ! C’est ce que l'on appelle une ribine en breton et cet après midi il y en a 17 à passer dont la plus longue est de 1800m en montée et en descente.



Les ribines

Après quelques km de chasse avec la collaboration d'un autre cycliste, je rentre sur la tête au prix d’un bel effort.
Nous roulons depuis 1h40 et nous avons parcouru 60 km à la moyenne de 36km/h. C’est pas mal et même surprenant compte tenu de l’état de la " route " ! !
On passe par le bord de mer et j’apprécie le super paysage sauvage. Le vent crée des bordures et avec les chemins c’est difficile. Sur la fin je perce et je perds le contact avec le groupe des 10 rescapés mais j’étais à fond.
A l’arrivée j’ai mis 2h48 pour les 95 km à 34km/h de moyenne, et une moyenne de pulsations de 179… !
Je me suis vraiment régalé pour cette super cyclo par très beau temps.
C’est vraiment une épreuve exceptionnelle à découvrir avec du vieux matos uniquement car c’est le petit Paris-Roubaix Breton. !"