Dominique et Stéphane (89) à " La Bernard Hinault " (22)

1° en tandem sur le 120 km




cliquer sur l'image

Compte rendu de Dominique et Stéphane en tandem sur le 120 km de " La Bernard Hinault ".

" Les Cyclosportives se suivent et heureusement ne se ressemblent pas, tant mieux puisque sur les trois dernières nous avions eu des incidents. Cette fois ci tout a bien  fonctionné malgré une météo délicate et une forme moyenne.

A 6 heures le matin, il pleuvait des sots et je me suis dis que la journée était mal engagée.Mais à 8 heures à Saint Brieuc le soleil est là et le vent est tombé. Départ prudent à 9 heures sur une route bien mouillée, nous nous mettons doucement dans la course, remontons du monde puis passons de groupe en groupe pendant une vingtaine de km. Nous sommes dans un petit peloton qui tourne bien, un autre est 300 mètres devant mais l'écart reste stable. Vers la mi-course, il y a une chute dans le groupe qui nous précède (en fait un local avec des sacoches et des bouteilles dedans, apparemment pas à jeun a été surpris d'être doublé par tant de vélos et est tombé tout seul).Du coup nous sommes maintenant dans un gros peloton reconstitué qui va s'amoindrir au fil des km et des montées. Celle de Bel Air fait pas mal de dégâts. Nous sommes toujours là, bien contents d'avoir basculé avec le groupe !Mais la pluie et le vent viennent nous tenir compagnie et les routes alternent sec et mouillé. Dans ces conditions le freinage du tandem est limité dans les nombreuses montées et descentes des 40 derniers km. Nous perdons du terrain en descente et nous bagarrons pour que cela ne s'aggrave pas dans les bosses, d'autant plus que le rythme a tendance à s'accélérer depuis le 100ème km. De grand bouts droits sur le plat et en descente nous permettent d'exploiter les qualités du tandem et de rentrer assez facilement. Mais le talus à plus de 10 % de Plédran précédé d'une descente où nous prenons 70km/h fait exploser le groupe. Nous sommes à 3 km de l'arrivée, juste assez pour reprendre encore quelques coureurs. Nous passons la ligne en 123ème position, satisfaits de notre épreuve.

Aujourd’hui c’était particulier, nous avons fait la course jusqu'au bout avec de fortes pensées pour une personne de notre entourage qui s'est battu aussi jusqu'au bout contre la maladie. Et notre maillot avait pour nous une signification encore plus forte ! "



Photo du Télégramme  cliquer sur l'image

Merci à Bernard.A (22) pour nous avoir fait parvenir cette coupure de presse


Retour page Actualités 2011